La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Voiture électrique : les lampadaires transformés en borne de recharge

Publié le 28 février 2018

Hier ils éclairaient, aujourd’hui ils permettent aussi de recharger une voiture électrique. Les lampadaires mués en borne de recharge sont désormais considérés comme une solution alternative pour multiplier les prises à travers le pays. Une démarche qui fait l’objet de plusieurs expérimentations en France et dans le reste du monde.

Accompagner le développement de la mobilité verte

Mi-décembre se clôturaient les Assises de la mobilité à Paris. Trois mois de concertation qui ont permis de recueillir les attentes des citoyens, des territoires et de réunir les acteurs du secteur autour des enjeux de la mobilité de demain pour dessiner un projet de loi qui devrait être présenté courant avril.

Si ces Assises ont été l’occasion d’ouvrir une fenêtre sur l’avenir de l’électromobilité, elles ont également permis de faire une photographie du parc existant, notamment en ce qui concerne les réseaux de recharge des véhicules électriques. En 2017, le réseau a progressé de 35,5 % par rapport à l’année précédente, affichant un total de 7 242 stations et 20 048 points de charge.

Voiture-electrique

Cette performance doit continuer pour accompagner le développement de la mobilité verte. Les travaux menés lors des Assises ont confirmé le besoin « d'élaborer une stratégie nationale de déploiement de bornes de recharge ouvertes au public », afin de garantir un équilibre « entre le nombre de voitures, de véhicules utilitaires légers et de deux-roues électriques en circulation et le nombre et la répartition territoriale des infrastructures de recharge ».

L’État compte sur les collectivités territoriales pour assurer cette politique et développer des infrastructures de recharge pour les véhicules électriques (IRVE) qui viendront ainsi renforcer le réseau public.

Pour y parvenir, une nouvelle solution est actuellement éprouvée : transformer les lampadaires en bornes de recharge.

Une solution pour renforcer le réseau de recharge publique.

Le 23 février dernier, la ville de Calais a inauguré trois bornes de recharge pour véhicules électriques et hybrides d’une puissance de 4.6 kW intégrées à des lampadaires. A l’origine du projet, la Fédération départementale d’énergie du Pas-de-Calais (FDE 62) s’est associée à la filiale d’EDF Citelum et la start-up allemande Ubitricity pour mettre au point ces nouveaux équipements, dont l’expérimentation s’étendra sur les six prochains mois.

Accessible gratuitement, le service pourrait être développé sur l’ensemble de la région si les résultats de cette phase test s’avèrent concluants.

Cette solution est présentée par ses instigateurs comme avantageuse pour plusieurs raisons. Tout d’abord, elle permet de positionner des points de recharge là où il n’y a pas assez d’espace pour créer un parking dédié. La généralisation d’un tel procédé permettrait en effet d’envisager la multiplication de bornes en centre-ville.

Cette alternative est aussi intéressante sur le plan financier. La fabrication d’une de ces installations peut revenir cinq fois moins chère qu’une borne traditionnelle, selon les porteurs du projet calaisien.

Si l’utilisation de l’éclairage public pour recharger les véhicules électriques ne date pas d’aujourd’hui, cette expérimentation fait partie des initiatives qui pourraient permettre de démocratiser cette technologie pour en faire profiter toute la France dans les mois qui viennent. Une dynamique déjà amorcée en Vendée avec le projet City Charge.

En 2016, la ville de La-Roche-sur-Yon a testé des bornes développées par Bouygues Energies & Services, une expérimentation menée en partenariat avec le Syndicat départemental d'énergie et d'équipement de la Vendée (SyDEV) et Enedis. Trois bornes d’une puissance de 3,7 kW ont ainsi été installées dans la ville, fixées à des lampadaires, afin d’aguerrir le système à la réalité du terrain.

La France n’est pas le seul pays à étudier les perspectives qu’offrent ces technologies de recharge électrique. L’année dernière, Londres a équipé pas moins de 80 lampadaires d’un modèle de bornes développé par Ubitricity. Menée dans des quartiers résidentiels, cette initiative a rencontré un joli succès.

Le développement du réseau de bornes de recharge électrique est l’une des conditions nécessaire pour favoriser l’essor de la mobilité électrique. La France table sur 100 000 bornes de recharge publique à l’horizon 2020. Aujourd’hui, le parc d’éclairage public compte 9,5 millions de points lumineux.

Si tous ne peuvent pas techniquement devenir des bornes de recharge, les projets développés actuellement en région laissent entrevoir un nid d’opportunités pour multiplier facilement, à moindre coût, les points de recharge et in fine booster l’électromobilité.

Crédit photo : Ubitricity

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur