La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Une résidence services connectée pour faciliter la vie des occupants

Publié le 19 avril 2017

La résidence services « Les Jardins d’Arcadie », à Étagnac, en Charente, est une des premières du genre : elle propose à ses résidents âgés des logements aménagés et équipés de solutions domotiques pour favoriser sécurité, facilité d’utilisation et économies d’énergie.

repere-gris-2

Lieu : Étagnac

Département : Charente

Enjeu : Habitat adapté

Thème : Solutions domotiques pour l'autonomie

carte-de-france-etagnec

La commune d'Étagnac possède une résidence services dédiée aux personnes âgées autonomes, la « Résidence du Parc Sainte Marie ». Elle fait partie de la marque « Les Jardins d’Arcadie », un ensemble de résidences services pour seniors autonomes, construites par le groupe Acapace. Le promoteur a transformé une ancienne maison de retraite en mettant l’accent sur le côté social du projet. Composée de 23 appartements, du studio au T2, la résidence est réservée à des locataires issus du milieu agricole. Le loyer est modéré, à partir de 450 € par mois, selon la taille du logement (de 22 à 45 m2), charges locatives incluses. Pour ce prix, les occupants bénéficient de services à la carte, de la présence de professionnels à leur écoute, et surtout d’un logement aménagé pour l’âge et équipé de solutions domotiques pour faciliter les gestes du quotidien et offrir la sécurité indispensable à ce public.
Pour construire l’offre domotique, Acapace a fait appel à Legrand. Une première pour l’industriel : « À l‘époque, les résidences seniors étaient très peu équipées de domotique, rappelle Olivier Vallée, directeur des marchés de l’assistance à l’autonomie. Notre objectif était double : en premier lieu, montrer notre offre à travers un projet pilote qui permette de mesurer les technologies les plus pertinentes au sein d’une résidence services ; ensuite, faire de ce pilote un prototype pour généraliser ces solutions dans toutes les résidences Jardins d’Arcadie, soit 8 à 10 résidences par an ».

Sécurité avant tout

Plébiscitées par les personnes âgées, les solutions domotiques garantissant leur sécurité sont apparues prioritaires, à la fois pour le contrôle d’accès et au sein du logement. Adieu les clés ! Pour pénétrer dans la résidence et entrer dans son appartement, le locataire utilise un simple badge d’accès. Un portier vidéo est également disponible dans chaque logement, en interphonie avec les visiteurs. Pour les déplacements nocturnes, des détecteurs de mouvement placés des deux côtés du lit ont été installés, qui déclenchent l'éclairage dans la chambre, le couloir et les toilettes afin de bien éclairer le parcours. Ce dispositif a fait la preuve de son efficacité pour éviter les chutes. Enfin, un système d’appel d’urgence est installé dans la douche, par tirette d’appel, et au plafond pour détecter les dégagements de fumée. Lorsque l’une de ces alarmes se déclenche, le personnel entre immédiatement en contact en interphonie avec le logement pour identifier la nature et le degré d’urgence. En complément, les résidents qui le souhaitent peuvent porter sur eux un bracelet ou un médaillon d’appel. La nuit, ces appels d’urgence basculent vers le personnel de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), situé à côté de la résidence.

Pilotage du chauffage à distance

Les autres équipements domotiques privilégient la simplicité pour la gestion de l’éclairage réalisée depuis un bouton situé à l’entrée du logement (dans la chambre et le séjour, pour les logements plus grands). Cet interrupteur pilote un scénario de départ et un scénario d’arrivée, et permet de réaliser des économies d’énergie : le chauffage électrique est équipé de sondes de température et d’une détection technique connectée. Lorsque le résident quitte son logement et enclenche le scénario de vie "Sortie", le chauffage passe automatiquement en mode réduit. Lorsqu’il revient et enclenche le scénario "Entrée", le chauffage passe en mode confort. La directrice de l’établissement peut également, depuis son bureau, superviser la température de chaque logement et la baisser lorsque des résidents s’absentent.

services-connectes

Détecteur de température et commande de chauffage.

La technologie confrontée aux utilisateurs

À chaque arrivée d’un nouveau locataire dans la résidence, le personnel lui explique le fonctionnement des équipements, le badge d’entrée, le parcours nocturne, les scénarios de vie, les dispositifs d’appel au secours. « À l’usage, on a eu un souci avec les scénarios de vie parce que les occupants ne mémorisaient pas sur quel bouton appuyer, se rappelle Olivier Vallée, de Legrand. Nous avons donc ajouté des autocollants "Entrée" et "Sortie" ». Une fois ce petit problème réglé, aucune difficulté n’a été relevée. Au contraire. « C’est vrai que ces systèmes auraient pu être problématiques pour cette génération. Ils ont toujours un peu peur de ne pas savoir utiliser ces équipements. Mais en fait, les occupants s’y habituent très rapidement. Parfois, même, ils m’étonnent… Tous en sont contents et pour eux c’est un confort, c’est certain » commente la directrice de l’établissement, Nathalie Palard.

 

ouverture-automatique

Badge d’entrée dans le logement.

socle-prise-de-courant

Interrupteur indiquant les scenarii "Entrée" et "Sortie".

detecteur

Détecteur de présence près du lit pour éclairer le parcours la nuit.

bracelet-d'alerte

Bracelet d’appel d’urgence.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur