La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Réhabilitation solidaire

Publié le 19 avril 2017

En Gironde, un bailleur social a profité de la réhabilitation de son parc de logements pour créer deux logements « pilotes ». Son objectif : permettre à des personnes âgées de vivre à leur domicile dans de bonnes conditions. Une partie de cette opération a fait l’objet d’un Label Promotelec Rénovation Énergétique.

repere-gris-2

Enjeu : Habitat adapté

Thème : Réhabilitation solidaire

Lieu : Lormont

Département : Gironde

carte-de-france-Lormont

Rares sont les projets de construction ou de rénovation qui réunissent à la fois la solidarité intergénérationnelle, l’amélioration de la qualité de vie de personnes âgées et l’accès de jeunes à l’emploi. En ce sens, l’opération de réhabilitation de logements sociaux à Lormont, en Gironde, est exemplaire.

Lorsque le bailleur social Domofrance lance la réhabilitation d’un programme de 1 000 logements anciens à Lormont, au nord de Bordeaux, il se demande comment adapter ses logements au vieillissement des locataires, dont un quart est âgé de plus de 60 ans. Domofrance se rapproche de Vivalib, une société d’ingénierie de lieux de vie pour les seniors. Elle a développé un référentiel à destination des bailleurs sociaux, des promoteurs, des collectivités et des caisses de retraite, qui décrit comment aménager un logement pour qu’il soit évolutif et s’adapte aux besoins des personnes âgées. Un partenariat s’engage entre Domofrance, Vivalib et un industriel spécialisé en domotique. Les travaux sont réalisés dans le cadre d’un chantier formation, avec l’appui financier de la Ville de Lormont, du Conseil régional et du Conseil général, permettant à 12 jeunes d’acquérir une qualification dans le bâtiment.

Un test réussi

Le programme de réhabilitation du quartier va se poursuivre jusqu’en 2015 et inclure la rénovation thermique des logements et l’aménagement des espaces extérieurs. Au cahier des charges figure également la transformation de deux locaux commerciaux en appartements adaptés, destinés à deux couples de locataires octogénaires. Ces deux premiers logements ont depuis servi de test pour démultiplier ensuite l’opération, avec un maître mot : anticiper.

L’idée était d’offrir au locataire un logement qui ne soit pas stigmatisant et qui lui permette de se sentir en sécurité, dans le plus grand confort, grâce à la domotique. Le logement peut évoluer en fonction de l’avancée en âge de ses occupants : volets roulants, éclairage et accès sont automatisés. Un chemin lumineux relie la chambre à la salle de bains pour les déplacements nocturnes. Chaque pièce est équipée d’interrupteurs d’appel d’urgence reliés à une téléassistance 24h/24. Les solutions mises en œuvre n’impactent pas le loyer, ces logements restent accessibles aux budgets les plus modestes.

« Nous sommes retournés régulièrement interroger les locataires, explique David Seys, Directeur de la prospective et de l’innovation de Domofrance. Leur satisfaction nous a conduit à développer ce programme, que nous améliorons au fur et à mesure. Nous voulons afficher les consommations, rendre le logement communicant et améliorer les services aux occupants ».

chemin-lumineux

Un chemin lumineux a été créé, qui relie la chambre à la salle de bains.

indicateur-lumineux-salle-de-bains

Dès que le jour décline, les interrupteurs rétro-éclairés se mettent en lumière.

indicateur-lumineux-appel-urgence

Le logement est équipé dans toutes les pièces d’interrupteurs d’appel d’urgence reliés à une téléassistance 24h/24.

bandeau-lumineux

Ce compensateur de tombée de nuit permet à une personne qui s’assoupit de ne pas se réveiller dans le noir, limitant les risques de chute.

volet-roulant-electrique

Automatisés, les volets roulants peuvent être actionnés depuis une télécommande ou un interrupteur situé au mur.

Une opération à reproduire 

La réhabilitation du quartier Génicart à Lormont est exemplaire à plus d’un titre. Elle a permis :

  • de soutenir l’autonomie à domicile par des actions sur l’habitat ;
  • d'optimiser la qualité et le confort dans le logement ;
  • d'accompagner la personne âgée dans l’adaptation de son logement ;
  • d'initier des démarches de prévention et de sensibilisation à l’adaptation de l’habitat ;
  • de favoriser le recours aux solutions performantes, permettant de réduire les consommations d’énergie et d’émissions de CO2,
  • de favoriser le développement économique local.
Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur