La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Avec son Plan Climat, Paris vise l’excellence verte.

Publié le 27 novembre 2017

La COP23 à peine terminée, le Conseil de Paris vient de voter le Plan Climat qui doit permettre à la capitale française d’atteindre la neutralité carbone en 2050. Paris mise notamment sur la rénovation énergétique des logements et la mobilité propre pour mener à bien ce projet ambitieux. Promotelec vous en dévoile les grandes lignes.

500 mesures pour (presque) tout changer

Paris continue de se positionner aux avant-postes de la lutte mondiale contre le réchauffement climatique grâce à son nouveau Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET), feuille de route de 500 mesures qui confirme une démarche volontariste en matière de réduction carbone, amorcée il y a déjà plusieurs années.

Bien avant l’accord de Paris signé en 2015 qui a permis à la capitale de jouer un rôle de locomotive à l’international en matière d’engagement éco-responsable, Paris a su favoriser la transition énergétique en mobilisant les acteurs locaux autour d’actions efficaces. En une dizaine d’années, la ville est ainsi parvenue à diminuer ses émissions de gaz à effet de serre de près de 10 %, grâce notamment à la mise en place d’un éclairage public économe et d’une politique de transports favorisant la mobilité douce.

Le bilan de ces dernières années est certes prometteur mais rien n’est encore gagner et le nouveau Plan Climat doit permettre d’accélérer les choses pour que Paris puisse devenir un véritable « territoire 100 % énergies renouvelables » d’ici à 2050. A cette période, le plan table sur aucune émission de gaz à effet de serre intramuros et une baisse de 50 % des consommations énergétiques sur le territoire par rapport à 2004. L’énergie consommée sera à 100 % d’origine renouvelable, dont 20 % seront produits localement grâce aux panneaux solaires ou à la géothermie.

Les objectifs fixés sont élevés, ils se veulent avant tout à la hauteur de l’urgence environnementale actuelle et font montre d’une dynamique qui ne faiblit pas, malgré un effet post-Cop21 qui semble aujourd’hui moins prégnant dans certains pays.

Le Plan est progressif et ne cessera de monter en puissance au fil des années. Le 20 novembre, la Maire de Paris, Anne Hidalgo, a ainsi annoncé des actions d’accélérations d’ici à 2020 et des initiatives opérationnelles pour 2030.

Rénover 1 million de logements

C’est l’une des mesures phares de ce Plan Climat qui fait directement écho au Plan de rénovation énergétique national annoncé par le gouvernement vendredi dernier. La Ville de Paris souhaite procéder à la rénovation énergétique de 110 000 immeubles à l’horizon 2050. Au total, 1 million de logements sont concernés, ainsi que 50 millions de mètres carrés de bureaux et commerces. Plus performants, ces logements seront moins énergivores et  garantiront davantage de confort à leurs occupants.

La ville table sur un planning de 4 500 rénovations par an jusqu’à 2018 et 6 000 à partir de 2020, un rythme qui tranche avec les résultats décevants des dix dernières années durant lesquelles seuls 4 500 logements sociaux ont été rénovés et 7 500 énergétiquement responsables ont été construits.

Le parc municipal n’échappera pas non plus à ce vaste programme de rénovation puisqu’il est question de s’attaquer « à 300 écoles, 40 collèges et 15 piscines, pour une diminution de 40% des consommations énergétiques » des bâtiments publics.

La mobilité est l’un des autres grands piliers de ce plan Climat. La Ville de Paris veut privilégier le déploiement de moyens de transports propres et faciliter en particulier la circulation des vélos. Pour ce faire, elle prévoit de multiplier les pistes cyclables, tout comme le nombre de bus électriques pour disposer d’ici à 2025 d’une flotte publique 100 % décarbonée.

Quant aux véhicules diesel, ils devraient être totalement interdits du territoire d’ici à 2024, une mesure qui touchera les véhicules essence dès 2030.

Paris compte également faire la guerre aux déchets et tient à mener une politique « zéro déchet non valorisé » en 2050 en encourageant le recyclage et le tri.

>> Pour découvrir plus en détails les mesures du nouveau Plan Climat de Paris, cliquez ici.

Une rénovation de qualité avec Promotelec !

Avec son label dédié à la rénovation responsable, Promotelec  répond aux besoins des collectivités engagées dans une réforme nécessaire du parc immobilier. Véritable passeport vers l’exemplarité environnementale, le Label Promotelec Rénovation Responsable permet d’inscrire le bâtiment existant dans une démarche de développement durable et d’améliorer sa performance énergétique, garantissant plus de confort pour l’occupant et de respect pour la planète et ses habitants.

Retrouvez toutes les informations sur le label Rénovation responsable en cliquant ici.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur