La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

La mobilité se réinvente en région avec le projet Mobedis !

Publié le 16 novembre 2018

Le Parc naturel régional (PNR) des Grands Causses se dote d’une série de mesures visant à améliorer la mobilité sur son territoire. Baptisé Mobedis, le projet fait partie des lauréats du prix French mobility 2018 récemment attribué par le ministère chargé des Transports.

À l’heure où sont repensées nos manières de construire, de consommer, de circuler, les zones rurales font souvent figure de sphères d’expérimentation qui se nourrissent des contraintes généralement dévolues à ce type de territoire pour innover. Étendues, peu denses, avec des paysages parfois difficiles à appréhender, ces zones doivent user d’imagination pour essayer à la fois d’être inclusives tout en s’inscrivant dans une démarche responsable dictée par les objectifs de la France en matière de transition énergétique.

C’est le cas du territoire du Parc naturel des Grands Causses, situé en Aveyron, qui, avec le projet Mobedis, s’engage à redéfinir les contours d’une nouvelle mobilité sur le territoire, durable, peu énergivore, qui garantisse l’égalité d’accès aux déplacements et permette de lutter contre l’isolement des habitants non motorisés.

Le parc naturel régional des Grands Causses compte  68 000 habitants, répartis dans les 93 communes du territoire qui s’étend sur une surface de 3 270 km². Au quotidien, cette population est souvent obligée de sortir de sa commune pour aller travailler, souffrant d’un manque de transport en commun imposant la voiture comme seul moyen de locomotion.

50 % des personnes habitant le PNR travaillent en effet en dehors de leur commune, parcourant chacune en moyenne 18 km par jour pour effectuer les déplacements domicile-travail, d’après  Arnaud Boudou, directeur régional du parc, avec 1,1 personne par déplacement.

Pour faire face à une précarité énergétique grandissante, le budget des ménages étant notamment ponctionné par un coût des carburants de plus en plus lourd, et accompagner davantage les habitants vers une mobilité plus propre et moins individualisée, le PNR lance depuis plusieurs années des initiatives afin de favoriser le développement de mobilités alternatives.

Mises en place dans le cadre du projet global Mobedis, ces actions ont trois grands objectifs :

  • Optimiser le cadencement du transport en commun sur l’axe Millau-Saint-Affrique (axe le plus fréquenté) et les lignes ferroviaires existantes : travail d’expertise et de coordination des AOM ;
  • Aider les collectivités dans la mise en place de pôles d’échanges/stations multimodales rurales afin de permettre le rabattement/diffusion vers/depuis l’axe de transport en commun ;
  • Développer un panel de solutions de déplacements alternatives à la voiture en partenariat avec les établissements publics et privés.

Ce troisième axe est l’occasion pour le territoire d’expérimenter de nouvelles manières de circuler. La région a notamment été l’une des premières à encourager le covoiturage, en proposant, dès 2012, les dispositifs nécessaires au développement de cette pratique sur le territoire, avec la création d’un site dédié et d’aires de covoiturage.

Les efforts du PNR pour booster la mobilité douce passent également par une valorisation des déplacements à vélo. C’est en ce sens que depuis 2016, un service de prêt de vélos électriques a été mis en place. Les habitants désireux de tester cette solution ont désormais la possibilité d’emprunter un vélo électrique pendant une semaine, sorti tout droit d’un parc de plusieurs modèles appartenant au PNR. Le cycliste a ainsi quelques jours pour se faire une idée et se laisser séduire par les avantages qu’offre ce mode de transport, avant d’acheter un modèle et laisser sa voiture au garage.

Dans cette course aux mobilités alternatives, la voiture électrique n’est pas oubliée puisque le 21 septembre dernier, le Parc des Grands Causses a lancé un nouveau service d’auto-partage de voitures électriques, avec 3 véhicules mis à la disposition des habitants de Millau et Saint-Affrique. Ce projet, fruit d’un partenariat avec le réseau coopératif Citiz, spécialisé dans l’autopartage, et l’entreprise aveyronnaise de travaux publics Sévigné, permet aux habitants de louer une voiture hybride en self-service 24h/24.

L’autostop fait aussi partie des pistes empruntées pour satisfaire aux besoins de transport du territoire. En 2015, le parc s’est ainsi tourné vers le dispositif Rezo pouce pour améliorer sa mobilité et propose aujourd’hui quelque 150 arrêts d’auto-stop, répartis dans plus de 35 communes.

Le montant du projet Mobedis est estimé à 200.000 euros, financés à hauteur de 100.000 euros par l’aide AMI attribuée dans le cadre du programme French mobility.

>> Pour avoir davantage d’informations : www.parc-grands-causses.fr

Crédit photo : parc-grands-causses.fr

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur