La seule association à but non lucratif engagée pour plus de confort et de bon sens dans l’habitat.

Les Résidences Yvelines Essonne lance son premier appartement connecté

Publié le 27 mai 2019

Le bailleur social Les Résidences Yvelines Essonne vient d’inaugurer au sein de son siège à Versailles son premier démonstrateur de logement connecté, baptisé Rés’Innov. Une initiative motivée par une volonté pour le bailleur de rendre connecté une partie de son parc de logements dès 2020. Adrien Rolland, Chargé de l’Innovation et de l’Environnement à la Direction des Projets Urbains et de l’Innovation des Résidences Yvelines Essonne, nous en dit plus sur ce projet.

Adrien Rolland, Chargé de l’Innovation et de l’Environnement à la Direction des Projets Urbains et de l’Innovation des Résidences Yvelines Essone

Adrien Rolland, Chargé de l’Innovation et de l’Environnement à la Direction des Projets Urbains et de l’Innovation des Résidences Yvelines Essonne

Comment est né ce prototype d’appartement connecté ?

L’idée de départ était de remettre de la modernité dans le logement social. Dans les années 60,  vivre dans un logement social était une fierté pour ceux qui y habitaient. Les logements sociaux offraient alors de meilleures conditions de vie que dans le privé, en proposant notamment l’eau courante.

Nous nous sommes alors demandé ce que pourrait être l’eau courante du 21ème siècle, cet élément de confort que nous pourrions apporter aux occupants. C’est là que le concept de logement connecté s’est imposé à nous car c’est ce qui préfigure véritablement le logement de demain.

Nous avons donc souhaité développer un logement témoin pour expérimenter son fonctionnement, le tester auprès de nos occupants et disposer d’un lieu d’innovations qui servira nos projets futurs.

 

Les Résidences Yvelines Essonne 1

Ce logement a-t-il davantage été pensé pour en faire un modèle d’innovations dédiées à l’habitat, ou est-ce plutôt  la notion de services à la personne qui a primé dans le choix des solutions ?

Nous avons en effet voulu un lieu à la pointe de l’innovation et privilégié le côté utile des objets en essayant d’éviter l’effet gadget qui caractérise souvent ce type de solutions. Mais très rapidement, nous avons souhaité intégrer le projet dans une démarche de services à la personne, pour permettre de favoriser le maintien à domicile, la sécurité, l’adaptabilité du logement aux besoins de l’occupant, aussi spécifiques soient-ils. Autant de problématiques auxquelles nous répondons grâce aux équipements sélectionnés.

Ce démonstrateur a donné lieu à quels types d’innovations ?

Nous avons travaillé avec plusieurs partenaires pour aboutir à ce qui se fait de plus avancé en termes de smart home : serrure, thermostat, éclairage, chauffage, système de surveillance, gestion des ouvrants… L’essentiel des postes du logement sont automatisés, et les fonctions centralisées pour permettre un contrôle des équipements via smartphone ou tablette. Au-delà du facteur technologique, le projet a également été pensé pour préserver la qualité de l’air avec l’emploi notamment d’une peinture bio-sourcée à base d’algues ou d’un plancher en PVC qui ne nécessite pas l’utilisation de colle.

Ce projet va-t-il être dupliqué ?

À partir du 1er janvier 2020, nous souhaitons que toutes nos opérations incluent une partie de logements connectés. Chaque année, nous construisons entre 300 et 400 logements, nous rénovons entre 2 000 et 2 500 logements, et remettons en état de location de 2 000 à 2 500 logements.

Les Résidences Yvelines Essonne 2
IMG_20190516_150128-compressor

Sur ces trois strates travaillées, nous voulons désormais prévoir une partie connectée qui répondra à trois enjeux : le confort, la sécurité, et la réduction des charges. L’idée est donc de dupliquer ce démonstrateur selon ces trois axes, sur les volets construction, remise en location et réhabilitation. Nous allons également proposer des options comme le maintien à domicile. Cela permettra, lorsque la demande est faite par le locataire ou sa famille, d’équiper le logement de façon plus spécifique.

Pour accompagner ce projet et continuer de favoriser l’innovation, nous prévoyons d’inaugurer d’ici la fin d’année un incubateur de start up sur la thématique du logement social (logement connecté, des matériaux durables, ESS…), dont l’objectif sera de proposer des espaces de travail, mais aussi des lieux d’expérimentation, comme le logement témoin ou notre patrimoine pour déployer des solutions nouvelles.

Votre navigateur est obsolète

Pour accéder à ce site, vous devez mettre à jour votre navigateur